Sarkozy touchera-t-il de l'argent de son cabinet d'avocats ?

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Selon Marianne, le Président pourrait toucher à terme des dividendes du cabinet dont il reste actionnaire. Les intéressés démentent.

On se souvient que Nicolas Sarkozy, pour éviter le conflit d'intérêt (et les critiques qui vont avec), a renoncé à toucher les dividendes du cabinet d'avocat dont il reste associé à 34% (« Arnaud Claude - Nicolas Sarkozy », récemment rebaptisé Arnaud Claude et associés). Selon l'hebdomadaire Marianne, dans son édition de samedi, ce n'est pas si clair.

Dans une interview au Parisien, en octobre 2007, Me Arnaud Claude expliquait l'arrangement trouvé avec Sarkozy :

« Nous avons mis en place une location de ses actions à mon profit par acte notarié. Il ne touche donc plus de dividendes de la société. »

Selon Marianne, pourtant, si cette « astuce » permet au Président d'affirmer qu'il ne fait désormais que toucher un « loyer » de son associé, les dividendes seraient en réalité accumulés en attendant qu'il quitte ses responsabilités publiques :

« Grâce à une gestion particulièrement économe de l'entreprise, les dividendes du Président s'entassent. Une fois le bail de location éteint, il ne lui restera plus qu'à encaisser la somme placée en réserve. En 2007, cette cagnotte était déjà de 600 000 euros. A ce rythme, à la fin de son mandat, elle devrait rapporter 1,6 million d'euros, dont un tiers, soit 530 000 euros, reviendra à Nicolas Sarkozy. »

Au siège du cabinet d'avocat, on dément toute intention de vouloir constituer une telle cagnotte pour Nicolas Sarkozy. L'associé Christopher Claude, fils d'Arnaud, soupire :

« C'est n'importe quoi. Les dividendes sont redistribués normalement aux associés ».

Le cabinet ne respecte pas la « règle des trois tiers »

Le soupçon de Marianne vient de la lecture de l'arrêté des comptes au 31 décembre 2007. Dans le bilan, que Rue89 a consulté, 600 000 euros apparaissent au chapitre des réserves (contre 400 000 dans le bilan de fin 2006). Le résultat est quasiment inchangé d'une année sur l'autre, avec 255 942 euros en 2007 et 258 633 l'année précédente.

Par ailleurs, selon le rapport de gestion, au titre de l'exercice 2007, la société a décidé de ne pas verser de dividendes, contrairement à 2006 (130 000 euros distribués) et 2005 (50 000 euros).

Faire des « réserves » peut être utile pour lisser les bonnes et mauvaises années. En terme fiscaux, ...Lire la suite sur Rue89

A LIRE AUSSI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
,Franchement ce personnage est une honte pour cette fontion, mais comment 53% de moutons votants ont pu mettre ce type, chef totalitaire de son parti, président avec toutes sa bandes de mafi**ties de la politique ????
Répondre