Croissance verte…

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Voici deux mots féminins, à bien y regarder de près, qui n’a rien de représentatif en première lecture. Dans les mois et années à venir, contre la crise économique, pour une politique qui mette en avant les programmes d’énergie solaire qui a commencé dans la région Poitou Charente et doit s’intensifier dans la France entière.

Les régions, dont la mienne, l’Aquitaine, doivent s’y intéresser de près ne doivent pas avoir peur d’investir dans des installations de panneaux photovoltaïques par exemple, qui sont l’énergie de demain car le pétrole se raréfie, le nucléaire en prend le chemin. Cette électricité solaire se fait actuellement à petit échelle sur des maisons individuelles pas seulement  et pourquoi  pas sur des installations publiques tels les mairies, écoles, collèges, lycées…

Le ministre de la relance économique doit avoir à l’esprit que la croissance verte génère et est créateur de nouveaux emplois de demain. Cette relance doit passer par la croissance verte qui peut améliorer et développer des secteurs en crise, tel le bâtiment. Des emplois pourraient être créés en rapport avec le thème que j’aborde ce jour.

Mettons aussi l’accent sur la construction de voitures électriques pour toutes les bourses. Aux constructeurs automobiles, ne soyez pas frileux et bloqués lorsqu’on vous parle de l’éminence de voitures électriques. N’attendons pas la dernière goutte de pétrole pour se dire après, si on savait.  Investissez dans des produits de demain car la France est en retard une nouvelle fois.

D’autres pays ont compris que le pétrole n’était pas inépuisable.

Je pense très sincèrement qu’il est urgent d’agir et ne pas attendre que cela nous tombe sur la tête.

Cela me ramène à parler d’écologie à petite échelle dans nos gestes quotidiens et à grande échelle grâce aux initiatives locales, mairies, départements, régions qui ont de quoi s’occuper pour le désir et l’avenir de la population.

Aujourd’hui, il existe des crédits d’impôts pour la mise en place des panneaux photovoltaïques. Allons plus loin, par des initiatives locales, le médoc pourrait être le laboratoire de la croissance verte et de l’écologie en gironde.

En Médoc, nous sommes très attachés à la préservation du cadre de vie. Alors, faisons le nécessaire.

Le Bio ne doit pas être la panacée de quelques uns mais de chacun d’entre nous. N’est –il pas possible d’avoir la volonté, le désir, de disposer de produits bio dans toutes les cantines scolaires même si je sais certaines mairies ont déjà pris cette initiative. Mon vœu le plus cher est que cela se généralise. 

En investissant  sur ces nouveaux enjeux, la croissance verte (énergie solaire….) l’environnement, notre qualité de vie est sans nul doute meilleure.  

L’énergie renouvelable ouvrira automatiquement des débouchés.

La preuve par l’action.

PATRICK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article