«Un camouflet pour Sarkozy»

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

REVUE DE WEB - Le rejet du projet de loi «Création et Internet» vu de l'étranger...

Curieux, perplexe, plein d’espoir ou inquiet: à l’étranger, de nombreux yeux sont braqués sur la France et le débat autour du projet de loi «création et Internet». Quelques heures après son rejet surprise à l’Assemblée, les réactions.

 «Dans un camouflet majeur au plan de Nicolas Sarkozy de lutter contre le piratage, l’Assemblée nationale française a rejeté le projet de loi qui aurait coupé la connexion Internet de ceux violant les droits d’auteur de manière répétée», écrit le «New York Times». Le journal donne notamment la parole à Jérémie Zimmerman, de la Quadrature du net (son interview sur 20minutes.fr ici) qui se félicite d’ «une victoire pour les libertés civiles».

 Du côté de l’Angleterre, où les fournisseurs d’accès à Internet vont désormais enregistrer emails et conversation passées en VoIP, le «Guardian» retient plutôt la «surprise» de ce vote dans une Assemblée «désertée».

  

TorrentFreak.com, qui s’intéresse à l’actualité autour du téléchargement, a suivi de près tous les débats en France. Aux Etats-Unis, on aime les métaphores sportives et le projet français est souvent désigné comme «3 strikes anti-piracy law» (référence de baseball: 3 coups et vous êtes out –ou ici, votre connexion Internet suspendue). Pour TorrentFreak, qui insiste sur «l’esprit de révolte» des opposants et sur «l’ignorance totale des députés» sur le sujet, «le projet est malheureusement toujours sur la table et sera sûrement bientôt adopté dans une version remaniée».

La France en exemple

La plupart des commentaires des internautes se réjouissent du vote. «Bravo à nous cousins français, vive la révolution» se félicite l’un. Un autre plaisante, «Je suis surpris, d’habitude, les Français sont les premiers à se rendre». Il y a aussi la version LOL-cat de Christine Albanel.

En Suède, où une loi forçant les FAI à fournir des données sur les internautes à la justice sur demande des ayant-droit est entrée en vigueur le 1er avril, on ne parle pas directement de la France. On s’intéresse en revanche à la solution du site PirateBay pour télécharger en tout anonymat, à laquelle 100.000 internautes ont déjà souscrit.

 Du côté des partisans d’une riposte graduée, pas de réactions notables pour l’instant. Il y a quelques jours, le réalisateur Steven Soderbergh, plaidant la cause devant le Congrès américain, (qui n’en est qu’au stade des discussions) avait cité le projet de loi français en « exemple pour résoudre» le problème du téléchargement illégal. Même son de cloche du côté du manager de U2, qui estime que la France «est un leader» et que le texte «protège les artistes et... les internautes». Sic.

Source:http://www.20minutes.fr/article/319147/High-Tech-Un-camouflet-pour-Sarkozy.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article