Croissance verte dans le médoc…

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Par Patrick - animateur Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc









L’art de la politique est bien de prévoir, d’anticiper et d’appliquer de nouvelles solutions en concertation avec l’ensemble des citoyens pour notre bien à tous. La terre se réchauffe d’année en année, les glaces de l’antarctique et de l’arctique fondent à vue d’œil  et certains de nos politiques regardent ailleurs.

Les politiques doivent savoir devancer dès maintenant les évènements moins naturels qu’il n’en a l’air.

Je milite en temps que citoyen, pour que le Médoc devienne un observatoire, un laboratoire des énergies renouvelables en région Aquitaine. Tous les politiques médocains doivent en effet se serrer les coudes pour faire émerger le levier de relance économique qu’est la croissance verte.

Ce n’est pas un leurre mais une réalité dans le monde que nous vivons.  Aux portes du Médoc, dans la ville de Blanquefort, nous disposons d’un outil qui permettrait à près de trois mille salariés de travailler sur un nouveau projet automobile, qu’est la voiture électrique pour tous.

En effet, l’usine Ford à tous les points de vue est la mieux placée dans le secteur de l’automobile. L’activité et le professionnalisme de ses salariés ne sont pas à mettre en doute. Les atouts naturels du Médoc ne peuvent qu’offrir et faire développer un tissu économique important et dense.

Bouleverser les habitudes de consommation, de transport ne se fera pas en agitant une baguette magique. La Région Aquitaine doit prendre en compte le bouleversement économique et culturel. Relancer l’économie dans le Médoc passe obligatoirement par une réorientation des politiques actuelles dans le Médoc.

Si nous voulons dynamiser notre bassin d’emploi, Tournons nous vers la croissance verte. Le Médoc offre une qualité de vie incontestée avec ses forets. Nous y trouvons la nature et une ouverture encore timide vers l’économie de certaines de nos villes. Castelnau de Médoc fait parti de ces villes qui sont soucieux de garder un certain équilibre entre la nature et l’économique d’une ville en pleine croissance.

La croissance verte doit permettre aux médocains une autre économie face un capitalisme à bout de souffle et de relancer la croissance et l’investissement est un de nos atouts. Ne le gâchons pas.

Il suffit de voir et de se rendre compte des réalisations en Poitou Charente. Ségolène Royal, présidente de Région a axé sa politique vers le développement durable.

Pour mettre en œuvre une véritable croissance verte, Je vous demande en temps que citoyen lambda d’investir dans des modes de transport et consommation durables (bio).Le Médoc doit revoir son mode de transport, pourquoi pas par container vu les études publiées ?

Parler de politique énergétique, de développement durable ne doit pas être l’affaire que de spécialistes mais de nous tous, car nous sommes concernés au premier chef.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Afin de lire mon commentaire ,il suffit de mettre le pointeur de la souris sur le commentaire et d'appuyer ,coté gauche sans relacher de bas en haut.
Répondre
P
Bonsoir, Le texte de non billet provient de simples propositions cocrètes que je fais à mon humble niveau pour la région médocaine . Ne t'en fais pas jean , je ne lacherai pas l'affaire.
Répondre
B
Patrick, peut-on avoir le texte de ton commentaire ?A+Jean
Répondre
P
Jean ,J'ai écrit ce billet afin de faire réagir tous les médocains sur ces propositions de croissance économique  que je formule durant tout  mon texte. Car je crois dur comme fer en la croissance verte pour relancer notre économie bien terne dans le Médoc.Prenons ce sujet à bras le corps  car comme je le dis , cela ne dois pas etre que l'histoire de spécialistes. Nous devons à notre humble niveau par des critiques positives comme tu le fais faire avancer ce sujet. Je compte sur vous tous.Dans l'attente de vous lire bientot.
Répondre
B
    Patrick, à la fin de ton article, tu parles de se tourner vers les conteneurs pour le transport des marchandises.    Mais il faudrait que tu précises que pour un développement écologique de notre Médoc, ces conteneurs devraient voyager par train, et que pour cela, il faut doubler les voies de chemin de fer.    Cela ne devrait pas coûter plus cher que de doubler toute la RD1215, car l'emprise nécessaire doit être bien moins importante pour élargir une voie de chemin de fer.<br />  <br />     Il n’empêche, que malgré tout, je pense qu’il est nécessaire, et même urgent de réaliser de plus grands tronçons de double voie entre Bx et le Verdon, simplement pour permettre aux habitants de pouvoir circuler et aller travailler dans des délais raisonnables, ainsi bien sûr que pour les petites livraisons interne par des camions de taille moindre que se que l’on a voulu nous installer comme dépôt de marchandises au Verdon, et peut-être même prochainement dans la ZI d’Avensan. Cela amènerait des camions de 44 T sur nos routes déjà surchargées, avec toutes les pollutions de micro particule qui va avec !<br /> A+Jean BOTTARO
Répondre