Face à l'inertie, avançons

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Chers(es) amis(es)

Chers(es) camarades

 

Il est des moments où il faut savoir rester à sa place, prendre son temps et essayer de résister à la "tentation de Venise"...

Depuis maintenant plusieurs semaines voir quelques mois je me suis volontairement abstenu de tous propos après bien des jours et des jours où inlassablement j'ai travaillé à vos côtés à trouver les chemins de l'espoir et un désir d'avenir pour qu'au sein de notre pays démocratique notre Parti puisse prendre toute sa part dans l'immense tâche de progrès, de paix et d'humanisme qui doit être la sienne.

Avec tous ces projets en tête au milieu de milliers de camarades, sans reniements ni renoncements à nos valeurs, nous avons fait tout au long de nos combats passés un immense pas en avant dans notre façon d'aborder un siècle nouveau en politique.

Cet espace de liberté, cette immense envie de bousculer les vieux clivages, cette envie d'apporter toute la fraternité nécessaire dans une vie démocratique contre laquelle nous subissons chaque jours les attaques, Ségolène Royal et Désirs d’avenir ont su nous en montrer la voie.

Preuve est maintenant faite que rien ne sera plus jamais comme avant.

Pourtant nos échéances internes ne nous ont pas permis de parfaire ce travail rénovateur.

Il était donc de mon devoir à la fois de remplir ma responsabilité fédérale mais aussi de respecter l'installation des nouvelles équipes. De plus nous entrions dans une campagne électorale dont nous étions collectivement conscients qu'elle serait difficile.

Un mot simplement pour passer vite, car elle fut douloureuse, sur la non reconduction de notre ami Gilles à ces dernières élections européennes. Elle m'a particulièrement affectée et le silence national, fut à mes yeux, injuste face à un travail reconnu par chacun et méprisant pour nous tous.

J'ai bien sûr eu l'occasion de rencontrer et d'échanger avec beaucoup de nos amis, toujours avec beaucoup d'amitiés et surtout avec la flamme de cet espoir jamais éteinte

Je n'en ai jamais douté

Après tous ces épisodes, que faire aujourd'hui?

D’abord regarder devant nous, sans regret, ni amertume.

Nous sommes devant un revers électoral que nous avions certes pressenti mais jamais imaginé d'une telle ampleur.

Deux images ont marqué pour moi, cette noire soirée : l'immense joie et la ferveur militante de nos amis verts dans leur QG de campagne avec en parallèle le QG  de notre Parti et nos quelques camarades très contrits dans leurs costumes cravates sombres... Quel symbole !

Rappelez vous  mes amis, Martignas, Parempuyre, toutes ces nombreuses réunions... où nous sentions monter la ferveur populaire, toutes générations confondues et surtout cette jeunesse métissé qui reprenait goût à fréquenter notre Parti...

Nous avions ainsi  pris gout à l'envie, l'envie  de la victoire, l'envie de faire de la politique autrement en prenant ce siècle nouveau à bras le corps et en tendant la main à nos concitoyens, l'envie de croire au possible : la politique pour changer le monde avec un idéal de justice, de fraternité et de liberté

Qu'en reste-t-il aujourd'hui? Cette question, ces images, ma rage n'est que colère devant tant de gâchis.

Mais rien ne vaut une telle exaspération pour réveiller les consciences et reprendre le flambeau.

Je ne peux, nous ne pouvons rester inerte et j'ai fait un rêve...

Notre Parti doit plus que jamais briser toutes ces nombreuses chapelles, nous devons retrouver le chemin de l'unité.

Nous devons maintenant frapper fort et agir tant qu'il en est encore temps.

Sans regrets ni reniements mais sans faiblesse d'appareil et de "clanisme" qui nous asphyxieront pour toujours s'ils doivent perdurer, relevons ce défi ici, en Gironde, autour de nos fidèles leaders, Michèle, Pascale, Vincent, Gilles mais aussi avec tous ceux et celles qui voudront nous rejoindre à réveiller toute la flamme d'ambitieuse rénovation qui nous anime

Certes il ne s’agit plus aujourd’hui de refaire la vitrine, on en est même plus là, il s’agit d’une totale refondation politique et il aurait été plus audacieux de commencer à regarder la réalité en face

Un message de notre direction, clair et courageux aurait été un minimum vers des militants pour le moins désemparés plutôt que d’essayer par une non décision de gagner du temps qui va finalement nous en faire beaucoup perdre.  

Devant ces faits, je serai tenter de vous dire, ici et maintenant en Gironde : retrouvons notre espoir, rassemblons toutes nos forces, rompons avec le jacobinisme ambiant, brisons toutes les chaînes qui entravent le rassemblement et donnons l'exemple à ceux d'en haut que ceux d'en bas en ont assez des querelles et des faussent divisions.

Il est important et stimulant que chacun garde et apporte toutes ses richesses, ses expériences et ses valeurs auxquelles il croit mais aujourd'hui ce n'est plus de cela qu'il s'agit : il faut rompre avec un état d'esprit qui est, ne nous le cachons pas au sein même de notre Parti : l’intolérable rejet systématique de toute pensée de l'autre. Tout est là.

Alors mes amis mes camarades il s'agit de morale, de respect et d’équité politique. Nous savons par notre expérience commune que c’est possible car nous le vivons au sein de notre rassemblement. Travaillons donc à partager cette richesse.

Ne nous laissons pas abuser par une élection, d'autres nous attendent et nous saurons les gagner, ensemble.

Vous êtes toujours là, je le sais et je sais que vous attendez ce nouveau départ avec seulement la plus grande prudence en comptant sur nous, sur vous, notre propre travail et nos propres forces. Alors nous avancerons.

 

A bientôt à tous

Fidèles amitiés

André GREZE

Motion E

Veuillez noter :

Pour échanger, pour décider ensemble, nous vous proposons de nous retrouver dans les premiers jours de juillet au cours d’une soirée de travail mais aussi de convivialité autour d’un buffet  à Martignas.

Elle sera précédé d’une réunion de l’ensemble des membres du Conseil fédéral de notre motion.

Pour des raisons de calendrier et de disponibilité nous vous transmettrons la date possible (réservez tout de même les dates du 3 ou 4 juillet soirée) ainsi que le lieu dès la semaine prochaine.

 

Publié dans Communiqués divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
André ,Il est bien de te lire de nouveau. Pourrais tu me dire si tu continues le combat auprès de ségolène royal et un des vecteurs quest Désirs d'Avenir ?Merci de me répondre.adhérent de désirs d'avenir.
Répondre