Pensons à notre Avenir: Une maison en bois, ouate et chanvre

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

PESSAC, AUTOMNE DU BOURGAILH. Ce week-end, des professionnels de l'habitat écolo informeront les visiteurs dans un mini-salon

 

Des panneaux de chanvre ou de particules de bois, de la ouate de cellulose, des plumes... La liste des matériaux naturels permettant d'isoler une maison est abondante. Pour peu que celle-ci soit dotée d'une ossature en bois et le rêve de la maison écologique devient réalité. Mais sa concrétisation est souvent complexe. C'est la raison d'être du Pôle éco-habitat bois qui tiendra sa première édition samedi et dimanche dans le cadre de l'Automne du Bourgailh (1).

« La maison à ossature bois, cela fait longtemps que ce n'est plus un phénomène de mode », constate Jean-Louis Lagardère, à la Scop Nature bois, basée à Avensan, et qui exposera au Bourgailh. Membre du Réseau national des écocentres (un nouveau vient d'ouvrir à Langon), Nature bois a élaboré, avec le Centre technique du bois, un « inventaire des solutions constructives bois », répondant aux contraintes de protection de l'environnement.

Charles Dautais isole les combles avec de la ouate de cellulose. (PHOTO ARCHIVES A. S.-K./« sud ouest »)
Charles Dautais isole les combles avec de la ouate de cellulose. (PHOTO ARCHIVES A. S.-K./« sud ouest »)

Matériaux naturels

Le concept repose sur trois points : une construction en matériaux naturels dont le bois est le meilleur exemple et bénéficie de la proximité du massif de Gascogne ; l'économie d'énergie pour laquelle des solutions naturelles existent sur le marché ; la réduction de l'empreinte écologique de la construction sur l'environnement. En résumé, il s'agit de l'alliance de la maison à ossature bois avec des performances énergétiques.

Aujourd'hui, le nombre d'intervenants sur ce marché est en augmentation régulière. Laurent Candela a ouvert l'an dernier - à Mérignac -, Batiécolo, un lieu de conseil et de vente de produits naturels et écologiques pour les professionnels et les particuliers : on y trouve des briques monomur, des peintures sans solvant, des isolants à base de chanvre ou de liège.

La méthode ancestrale

Certains produits sont issus de découvertes récentes, d'autres bénéficient en fait d'un retour en grâce. « Le linoléum est un revêtement de sol à base de farine de bois avec de l'huile de lin et du pigment naturel, contrairement à ce que certains croient, il n'y a pas de PVC », cite, en exemple, Laurent Candela. La bonne vieille chaux fait un retour remarqué dans les pages de papier glacé des revues de décoration.

Charles Dautais est un ancien maçon. Il a vu venir la vague environnementale. Il est parti en formation, a suivi des stages en Autriche et, de retour à Mérignac, a fondé Bat'imm. Une société spécialisée dans l'isolation à base de banale ouate de cellulose. Écologique et efficace.

« Nous participons au Pôle éco-habitat bois pour renseigner les gens », dit Jean-Louis Lagardère. Entre des normes qui évoluent d'un texte de loi à un autre, des produits agréés dans un pays européen mais en attente d'agrément en France, le candidat constructeur écolo a souvent du mal à s'y retrouver. Pourquoi choisir tel produit naturel plutôt que tel autre ?

Samedi et dimanche, au Bourgailh, l'accent sera mis sur les conseils, les informations. Outre les entrepreneurs et Alternabois (la promotion de bois locaux comme le robinier plutôt que des bois exotiques), le Centre régional écoénergétique d'Aquitaine (Creaq) sera présent.

(1) L'Automne du Bourgailh se déroule samedi et dimanche autour de la nature. Outre le pôle éco-habitat bois, l'édition 2009 est marquée par une autre nouveauté : un marché d'automne. Entrée libre.

Auteur : Michel Monteil m.monteil@sudouest.com
Source: Sud-Ouest
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article