La bourde malienne de Brice Hortefeux Par Vincent Hugeux

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

En visite au Mali pour le cinquantenaire de l'indépendance de ce pays, le ministre français de l'Intérieur a commis un lapsus malheureux.

 

En visite à Bamako (Mali), le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a commis ce mercredi une bourde qui ne manquera pas de passer à la postérité. S'adressant au chef de l'Etat malien Amadou Toumani Touré, alias ATT, le "premier flic de France" a rendu hommage au "président Sékou Touré".  

Lapsus calami d'autant plus délectable que le Guinéen Ahmed Sékou Touré fut, en 1958, le seul leader subsaharien a refuser -sèchement- le contrat d'association "offert" par le général de Gaulle aux colonies promises à l'indépendance, ce qui lui valut de passer pour la figure de proue du refus de toute tutelle hexagonale.  

Aussitôt après l'erreur de casting historique de Brice Hortefeux, l'ambassadeur de France à Bamako Michel Reveyrand de Menthon s'est empressé d'implorer les journalistes présents de passer sous silence la gaffe. Raté.  

Commenter cet article