La France dans la rue… mais une France d'avenir pour Ségolène Royal ! par Ph. Allard

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

 

 Alors  que les Français descendent dans la rue pour se faire entendre et s’opposer à une réforme des retraites injuste, Ségolène Royal veut redonner espoir en une France d’avenir.

Certes le pouvoir en place englué dans les affaires jusqu’au sommet de l’Etat, incapable de relancer la croissance, est « irresponsable » et « incompétent », mais la présidente de région socialiste refuse de tomber dans la sinistrose. Elle veut défendre une autre politique.

 

Dans son intervention, lundi, sur Europe 1, face à un Jean-Pierre Elkabbach plus partisan que journaliste, Ségolène Royal est revenue sur cette autre politique :

 

(1) Pour une autre gouvernance :

Car pour Ségolène Royal, « les Français veulent des réformes mais ils veulent des réformes justes, sérieuses et crédibles. »

Depuis l’élection présidentielle de 2007, Ségolène Royal prône une autre gouvernance totalement opposée à cette manière de faire de la politique que mène Nicolas Sarkozy, une forme dépassée ne permettant pas à la France d’avancer. Au contraire, Ségolène Royal veut une gouvernance moderne qui soit davantage à l’écoute des partenaires sociaux et des citoyens pour les associer aux réformes nécessaires. C’est un réel dialogue social qu’elle veut mettre en place et rompre avec cette forme de pouvoir bonapartiste qui ne fonctionne plus.

 

(2) Pour soutenir les potentiels de la France :

Ségolène Royal veut remettre les priorités « sur les secteurs d’avenir » pour la croissance verte. Car pour Ségolène Royal la France a énormément de potentiels ». « La France a de la matière grise, a des laboratoires de recherche, a des entreprises qui ne demandent qu’à aller de l’avant … ».

Ainsi dans la gestion de sa région Poitou-Charentes, Ségolène Royal a pu démontrer qu’une autre politique est possible pour soutenir les secteurs d’avenir. Elle a réussi à faire de cette région un laboratoire pour dynamiser ces nombreux nouveaux secteurs.

Très largement réélue à la présidence de cette région, elle doit cette réélection à cette politique menée et aux résultats obtenus.

 

Dans ses propositions et dans son action régionale, Ségolène Royal apparaît, dans la classe politique française, comme la personnalité la plus tournée vers l‘avenir. D’ailleurs, les attaques ne lui furent pas épargnées par ses adversaires conservateurs à droite comme dans son propre Parti. Des attaques qui ont pu faire douter certains électeurs. Il n’en reste pas moins vrai, que la socialiste incarne mieux que quiconque cette France tournée vers l’avenir capable d’accomplir les mutations nécessaires au monde contemporain.

A la veille d’une échéance électorale importante, l’élection présidentielle, si la socialiste a prévenu qu’elle ne voulait pas d’une bataille destructrice au PS, on peut toutefois s’interroger. Qui peut incarner avec autant de force un projet progressiste ? Qui d’autre en a réellement la volonté et la crédibilité ?

Commenter cet article