"Les idées de Ségolène Royal sont entrées dans le patrimoine commun du PS"

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Les partisans de Ségolène Royal se retrouvent samedi 18 septembre, à Arcueil (Val-de-Marne), pour la Fête de la fraternité. Trois semaines après l'université d'été du Parti socialiste, pourquoi ce rendez-vous ?

Guillaume Garot : La Fête de la fraternité est une réunion de travail ouverte, à laquelle sont invitées les personnes de différentes sensibilités. Dans la période difficile que le pays traverse, il est important qu'associations, syndicats, politiques et citoyens se concertent puis convergent. Nous allons discuter de l'avenir des quartiers populaires, pour lesquels nous devons adopter une autre réponse que celle des gyrophares usée par l'exécutif.

Organiser cet événement n'est-il pas, pour Ségolène Royal, un moyen de marquer sa différence avec les autres ténors socialistes et de préparer les primaires ?

Guillaume Garot : Il existe une attente très forte des citoyens vis-à-vis du Parti socialiste et des forces de gauche. Nous devons être aptes à dessiner un projet. Aujourd'hui, le projet socialiste trouve ses origines dans le pacte présidentiel de 2007 que Ségolène Royal a construit. On y retrouve le principe de croissance verte, un mode de développement économique respectueux de l'environnement, que Ségolène Royal a déjà mis en place dans la région qu'elle préside, en Poitou-Charentes. Il contient également la mise en place d'une réelle démocratie participative et la fin du cumul des mandats. Des principes que Ségolène Royal porte depuis des années et que le parti a adoptés. Le pacte présidentiel est la matrice du PS.

Martine Aubry et Ségolène Royal ont, semble-t-il, décidé de se rapprocher, excluant de leur nouveau duo Dominique Strauss-Kahn, un autre présidentiable...

Guillaume Garot : Ce rapprochement est une nouvelle séquence politique. Les relations entre Martine Aubry et Ségolène Royal sont plus simples et directes. Il n'y a pas de victoire possible sans le rassemblement de l'ensemble des socialistes. Les grandes figures du parti doivent être unies. Lors de l'université d'été de La Rochelle, Ségolène Royal a fait un appel à l'unité. Elle doit être entendue.
Samedi, Ségolène Royal s'exprimera sur le nécessaire redressement de la France en 2012. Le pays sera alors dans un triste état économique, social et moral. Elle tracera les perspectives qu'elle est en mesure d'offrir aux Français.

Ségolène Royal serait donc la meilleure candidate au PS ?

Guillaume Garot : Elle est la seule socialiste à avoir un acquis présidentiel. Elle a fait la preuve qu'elle est capable de mener une dure campagne présidentielle.

Propos recueillis par Eric Nunès

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article