Primaires socialistes: un "risque sérieux" de guerre des chefs d'ici l'automne 2011, selon Jean-Louis Bianco

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

PARIS (AP) — Le député (PS) des Alpes-de-Haute-Provence Jean-Louis Bianco juge que le calendrier des primaires socialistes est trop tardif et indique que Ségolène Royal n'exclut pas de se porter candidate face à Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn.

"C'est une grave erreur d'attendre octobre-novembre 2011", a jugé mercredi matin le député "royaliste" sur Canal+. "Il faut qu'on règle le plus tôt possible la question du leadership". Faute de quoi, "on a un risque sérieux de reprendre la guerre des chefs".

Jean-Louis Bianco a critiqué toute entente préalable entre les "éléphants" du parti avant les primaires. "Je ne crois pas que ce qui ressemblerait à un pacte (...) soit apprécié par les militants, il ne faut pas d'arrangements entre amis", a-t-il dit.

"Ce n'est pas du tout joué parce que les choses vont bouger", a affirmé le président du conseil régional des Alpes-de-Haute-Provence.

A la traîne dans les sondages, la candidate socialiste à la présidentielle de 2007 a encore toutes ses chances, selon lui. "Ségolène (Royal, NDLR) est loin derrière mais commence à remonter", a-t-il observé. "Elle a un rôle plus que d'outsider".

Quant à une candidature de Ségolène Royal aux primaires face à Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, Jean-Louis Bianco assure que "c'est encore possible, bien entendu". AP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article