Rassemblent de sans-papiers en grève près du ministère de l'immigration

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

LEMONDE.FR

Environ 200 travailleurs sans papiers en grève se sont rassemblés, lundi 6 septembre, près du ministère de l'immigration, à Paris, pour exiger des réponses quant à l'avancée de leurs demandes de régularisation. La plupart de ces travailleurs, soutenus par un collectif de cinq syndicats et six associations, sont en grève pour leur régularisation depuis octobre 2009.

En juin dernier, après huit mois de mobilisation, ils avaient obtenu du gouvernement un accord harmonisant les critères de régularisation par le travail et garantissant l'égalité de traitement entre salariés.
Depuis, 1 600 dossiers ont été déposés en préfecture, mais seulement une dizaine de travailleurs ont obtenu un titre de séjour. A chaque dépôt de dossier auprès des préfectures, l'application de l'accord reste problématique et les critères ne sont pas respectés, dénoncent les syndicats.

"On a rencontré pendant deux heures la direction de l'immigration en présence de la direction générale du travail, a rapporté aux grévistes Raymond Chauveau, de la CGT. Nous devons obtenir vendredi un texte précisant la manière dont les difficultés au moment du dépôt des dossiers seront réglées". Selon les syndicats, quelque 6 200 sans-papiers sont concernés par ce mouvement.

"J'ai déposé mon dossier le 3 août et je devais avoir une réponse rapide. Cela fait maintenant plus d'un mois et je n'ai toujours rien, a raconté à l'AFP Hadama Coulibaly. Je suis en grève depuis onze mois, je ne peux pas rester comme ça." Comme Hadama, la plupart sont originaires d'Afrique noire, mais aussi de Chine, et vivent en France depuis des années où ils travaillent et ont des fiches de paye. Beaucoup sont intérimaires et travaillent dans le bâtiment, la restauration ou le service à la personne.

Commenter cet article