Réforme des retraites? Ils ont tué notre espérance...de vie! Par Edmond Thanel

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Si la réforme des retraites était un paquet de cigarettes (chacune représentant une mesure), on pourrait y lire, inscrit en gras : Réformer tue!

Une seule donnée à présidé au calcul cynique et comptable du pouvoir: l'espérance de vie...."économique"....on serait presque à nous reprocher d'avoir su mettre à profit les progrets de la science; d'avoir su prolonger, de façon inconvenante, notre durée d'existence. Oui, nous étions juste coupable de vivre plus longtemps!

C'est la coupe du monde de l'hypochrisie. Tout est réuni pour qu'elle terrasse l'ennemi; l'acquis social, seul rempart encore vivant d'un modèle français décidement trop cher pour ces économistes de pacotille, ses avocats du capital qui instrumentalisent la peur.

Chers camarades, chers concitoyens, accepterons nous sans broncher, juste parce que c'est comme ça que l'on tue l'espérance? Accepterons nous, juste parce que Sarkozy le décide, que la science infuse carractérisant sa pratique du pouvoir ne soit pas confronter à quelques contradictions? Accepterons nous que notre destin collectif (celui de 80% d'entre nous, sans culottes impuissants du 21ième siècle) soit décidé par une caste représentative des 20% restant?

Si l'on doit perdre 20% de capacité pour conserver un droit à la retraite à 60 ans...je sais bien de quoi je ma passerai aujourd'hui!

Où se trouve la prise en compte des dérives capitalistes qui nous ont entraînés, comme ses marées d'orage vers des océans d'injustice?

Si nous en sommes là, c'est bien parce que les fondements ont changé! Ce n'est plus seulement le travail qui aujourd'hui représente les revenus..;ceux-ci ont été tranvasés , par des glissements de terrain successifs libéraux financiers, du travail sur le capital. Le système de financement des retraites a donc mécaniquement subi ce transfert....et c'est bien ceux qui ont choisi ou accompagné ce transfert qui aujourd'hui décident de faire payer la facture à tous les autres! C'est vous, c'est nous...et nous allons sagement accepter?

Sommes-nous si résignés..et si peu inspirés que nous ne puissions pas imaginer d'autres voies. Sommes-nous si imprégnés d'individualisme que nous ne puissions pas envisager de nous retrouver à nouveau dans une fraternité de combat chère à Régis Debré?

Il faut cultiver notre différence, montrer au monde que nous, internationalistes, nous, humanistes, nous savons encore nous lever et dire NON.....car ce faisant nous ne sauverons pas uniquement ceux qui vivent aujourd'hui de leur retraite...mais nos enfants, notre avenir commun, notre espérance...de vie.

Je soutiens toutes les actions, tous les mouvements, toutes les initiatives passifiques mais déterminées qui permettront de confirmer au pouvoir actuel, que nous sommes bien vivant : référendum d'initiative populaire, rassemblement citoyen, rencontres, débats, manifestations...il est temps de redonner à un hymne tant décrié la force des valeurs universelles qui l'ont accompagné...

Notre espérance de vie se mesure à notre capacité à vivre debout!

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article