Tous journaux unanimes Par Allain Jules

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

Tous les journaux sont unanimes. Tout le monde a enfin compris que la seule personne à gauche qui peut vraiment rassembler c’est Ségolène Royal. Sa démonstration de force d’hier prouve au moins une chose, sans elle, le Parti socialiste est une voiture sans essence. La vérité finira par triompher et, au vu de ce qui s’est passé hier -j’en avais presque les larmes aux yeux-, cette femme est un métronome qui a toujours dit la vérité sur ce Gouvernement de bras cassés. On comprend donc pourquoi elle est aussi la plus attaquée.

 A chaque fois que cette grande dame a pris la parole, elle est sans bavure, juste, audible, vraie. Toujours en avance sur son temps, sa force de frappe, tel un volcan, bousculera tout sur son passage. Déjà, lors de son passage chez Arlette Chabot (A vous de juger), toute la France avait été conquise par la présidente du Poitou Charentes. La « diviseuse » comme la nommaient certains qui l’accusaient de jouer une symphonie personnelle en sont pour leur frais.

Gagner en 2012, comme ele l’a si bien dit, c’est aller groupé. Ainsi, on a revu auprès d’elle, signal fort s’il en est, ses anciens lieutenants dont nous prédisions le retour, Arnaud Montebourg et Manuel Valls. Dans les têtes historiques du PS, la présence de  Claude Bartolone,président de la Région Seine-St-Denis ou de l’avocat Jean-Pierre Mignard, est un autre signe fort. Et que dire de Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) ? Un vent nouveau souffle à gauche et la personne qui porte le flambeau de cette nouvelle mouvance c’est Ségolène Royal.

C’est une Ségolène Royal toujours engagée et très combative qu’on a vu hier. Une  rassembleuse et volontaire  qui s’est affichée à Arcueil à l’occasion de « sa » Fête de la fraternité, autour de 3.000 personnes réunies pour l’écouter. Nous n’avons pas été déçu. Offensive à souhait, elle a réfuté d’entrée, le piège de l’anti sarkozysme, et précisé que le but de sa démarche était de « redresser la France » en sortant celle-ci du « du chômage ». Sa proposition de « la mise en place d’un pacte de confiance pour l’emploi des jeunes pour en faire une cause nationale » sera sans doute critiquée par les bras cassés de l’UMP qui, en sourdine, reprendront en leur faveur cette idée. Souvenez-vous du chèque contraception.

Ségolène Royal, c’est la force tranquille comme elle l’a mentionné, très applaudit par la foule, a réellement prouvé hier, que le parti socialiste a enfin trouvé l’héritier tant attendu de François Mitterrand. Mais qui peut oser l’affronter lors des primaires ? Qui peut vraiment gagner devant cette femme ? J’ai beau réfléchir, je ne vois personne. Dit en passant, ce sont les militants qui décident, et non les sondeurs gavés au caviar du 55, rue du faubourg Saint-Honoré. Oui, la France a besoin d’être redressée et son rabaissement actuel est le fait d’un homme: Nicolas Sarkozy. A bon entendeur, salut !

 


Publié dans Allain Jules

Commenter cet article