Roms : Pétition nationale de soutien au cirque Tzigane Romanès qui vient d'être interdit de représentation…

Publié le par Désirs d'Avenir Castelnau-de-Médoc

"Nous avons donné notre spectacle dans le Pavillon français à Shanghaï, nous avons représenté la France et à notre retour, nous rencontrons les difficultés d'être Tzigane !"

Alors qu'ils se préparent à démarrer leur nouveau spectacle en novembre prochain à Paris, les artistes du Cirque Romanes se trouvent emportés dans la spirale de la polémique sur les Roms.

Ce cirque fait partie du paysage culturel français depuis 17 ans. A l'invitation du Pavillon français, la troupe a représenté la France à Shanghaï dans le cadre de l'exposition universelle en juin dernier.

Pourtant, acceptées dans un premier temps, les autorisations de travail des musiciens roumains de la troupe ont été annulées.

"Le cirque familial tzigane est menacé", a déclaré Alexandre Romanes mardi 21 septembre à Nouvelobs.com. La direction du cirque avait déposé dans les règles les demandes de permis de travail pour ses musiciens roumains. Comme c'est le cas pour chaque spectacle depuis des années, elles ont tout d'abord été acceptées, "en bonne et due forme", tient à préciser Alexandre Romanes.

C'est en rentrant de Chine que la troupe a appris que ces autorisations de travail avaient finalement été annulées. "Tout le monde est menacé", s'alarme Alexandre Romanes, "ils veulent nous mettre dans l'avion".

Tracasseries administratives

Les tracasseries contre le cirque se multiplient. Les enfants de la troupe ont toujours participé aux spectacles et s'exercent "dans des numéros sans danger". Cette forme d'apprentissage a toujours existé dans le milieu du cirque. Ces numéros d'enfants sont en fait interdits par la loi française. "Je viens de l'apprendre" explique Alexandre Romanes. Interdits mais tolérés. Ce n'est désormais plus le cas : "Alors, pourquoi justement maintenant ?", s'étonne le fondateur du Cirque Romanes.

"Nous avons peur"

Délia Romanes, la femme d'Alexandre ne comprend pas, "nous avons peur" confie-t-elle, avant d'ajouter : "cela fait 17 ans que nous travaillons dur, très dur. Et on réalise maintenant qu'on peut très bien disparaitre, du jour au lendemain."

Délia Romanes tient à revenir sur la situation des Tziganes en France : "Avant de rencontrer mon mari, il y a 25 ans, j'ai vécu dans le campement de Nanterre. Beaucoup de gens l'ont oublié, il y avait là mille caravanes, c'était très difficile". La chanteuse a travaillé et a mené un long combat pour obtenir sa régularisation. "J'ai reçu mes papiers de nationalité française l'an dernier, mais je ne suis pas traitée comme telle !"

Elle s'inquiète aussi pour l'avenir du Centre artistique tzigane. Cet ambitieux projet discuté avec la Mairie de Paris pourrait lui-aussi se voir menacé.

Alexandre Romanes a rencontré lundi soir, Christophe Girard, l'adjoint au Maire de Paris chargé de la Culture, qui a déclaré "s'intéresser au plus près" de la situation du cirque.

Interrogé par Nouvelobs.com, Christophe Girard a annoncé qu'il allait envoyer une lettre au directeur général du travail, Jean-Denis Combrexelle, pour lui demander "son aide, son humanité, son indulgence". Christophe Girard souligne "le contexte particulier" de ces suspensions d'autorisations de travail. "L'ordre est partout, il ne peut pas y avoir de différence", remarque-t-il. "J'ai présenté certains membres du cirque à Frédéric Mitterrand. Il est sensible à leur cas, mais doit obéissance au gouvernement". Au ministère de la Culture, on se contente d'indiquer que les cas des artistes roumains relèvent du ministère du Travail.

(Source : Louis Morice – Nouvelobs.com)


PETITION DE SOUTIEN au CIRQUE TZIGANE ROMANES

Le cirque Tzigane ROMANES à Paris, fait aujourd'hui partie du paysage artistique européen.

«Nous les Tziganes,on nous accuse de tout et notamment d'envoyer nos enfants faire la mendicité et voler; il faudrait une bonne fois pour toute savoir ce que l'on veut: je demande aux parlementaires français d'avoir la gentillesse de ne pas jeter mes enfants dans la rue et de leur permettre d'apprendre et d'exercer un métier merveilleux que nous nous transmettons de père en fils depuis plusieurs siècles» Alexandre ROMANES

Afin de permettre au Cirque ROMANES de continuer son activité, nous demandons aux autorités françaises:

-de réattribuer aux musiciens du Cirque ROMANES les autorisations de travail qui leur ont été injustement retirées.

-d'autoriser le Cirque ROMANES à employer les artistes roumains et bulgares avec qui ils veulent travailler.

-de demander au Procureur de la République d'abandonner les poursuites infondées à l'encontre du cirque et de ses dirigeants.


Pétition à signer ici


Rejoignez le groupe facebook Cirque ROMANES : http://www.facebook.com/home.php?#!/group.php?gid=151947704818881&ref=ts

Site officiel: www.cirqueromanes.com


"Les corbeaux sont les gitans du ciel" une tribune d'Alexandre Romanes, dans le Nouvel Observateur, 5 août 2010.  ( ou en format.PDF, ici )

http://www.lepost.fr/article/2010/09/22/2231137_rroms-petition-nationale-de-soutien-au-cirque-tzigane-romanes-qui-vient-d-etre-interdit-de-representation.html

Commenter cet article